Accueil

La région
Le Languedoc-Roussillon
Hérault (34)
Aude (11)
Gard (30)
Lozère (48)
Pyrénées-Orientales (66)
Carte de la région

Services
Hôtel au meilleur prix
Locations de vacances

Découvrir autrement
Guide pratique
Recettes d'ici
Vues aériennes
Liens utiles

BEL'R :
Sites partenaires
A propos de Bel'R
Carte du site
Contact

Site sélectionné par
le routard.com
Routard Languedoc-Roussillon

  Vous êtes ici : Accueil > Actualités régionales > Montpellier : Lutte anti-tag  
     
 
Montpellier : : Lutte anti-tag, une première victoire
 

 

Ville de Montpellier - Lutte anti-tag : Une première victoire pour une belle Ville !

Depuis plusieurs années, la Ville de Montpellier s'est engagée dans la rénovation et l'embellissement de son coeur de ville, atout essentiel de la qualité de vie.

Le projet GrandCoeur est un ambitieux projet urbanistique, porteur de notre volonté : redonner au coeur de Ville de Montpellier, centre névralgique de la Communauté d'Agglomération, toute sa richesse, sa beauté et son dynamisme.

Rénovation, réaménagement piétonnier, logement et commerce sont autant d'axes sur lesquels la mission GrandCoeur s'appuie pour atteindre ses objectifs !

A ce titre, la Ville a entrepris de faire disparaître les tags, véritable fléau, qui nuisait à la beauté du centre historique. Chaque année, plus de 1,3 Meuros ont été investis, des dizaines de milliers d'intervention réalisées, pour retrouver des murs, portes, façades propres et embellis. Ainsi, nous avons dévoilé notre patrimoine !

La propreté du centre-ville est une priorité pour la municipalité. Nous souhaitons que chacun puisse flâner dans nos rues sans être désagréablement surpris par des dégradations. C'est pourquoi, nous avons signé au mois de juin, la Charte propreté GrandCoeur qui vient renforcer l'action engagée par la Ville.

Outre la propreté, gage de bien-être, la Ville de Montpellier mène des projets d'embellissement dans le cadre de l'opération GrandCoeur, tels que le réaménagement de la rue Foch, du boulevard du Jeu de Paume et de la rue de l'Université, la réalisation de fresques artistiques, la réhabilitation et la rénovation de logements et de façades...

Centre d'attraction pour chaque Montpelliérain, le coeur de ville est essentiel à nos yeux ! Nous souhaitons lui redonner ses mille et une vies, ses mille et une beautés !

Hélène MANDROUX, Maire de la Ville de Montpellier.

Qui sont les tagueurs ? Il est important de rappeler que la lutte contre les tags est du ressort des pouvoirs de sécurité public exercés par l'Etat.A Montpellier, les tagueurs sont organisés en « gang », dont l'objectif est de s'imposer sur le territoire. Ils possèdent souvent un blog sur lequel retrouver leurs tags et commentaires. Les tags correspondent soit à des marques collectives, telles que « C4 », « 5.7 » ou « A2F », soit à des signatures individuelles, telles« SMOLE » ou « ZOKA ».Au total, les tags de Montpellier ne sont réalisés que par une vingtaine de personnes, pour la plupart connus. Ils se répartissent en 3 ou 4 groupes, responsables de 75 % des dégradations !

Que peut faire la Ville de Montpellier ? Quelques précisions :- C'est, réglementairement, aux propriétaires d'assurer la remise en état de leur bien. Cependant, la Ville intervient afin d'améliorer l'image du centreville,entamée par les tags et pour la protection du secteur sauvegardé.- C'est la police nationale qui doit interpeller les tagueurs en flagrant délits. La Ville assiste la police dans ce rôle grâce à son réseau de vidéosurveillance.- Les délinquants ne peuvent être condamnés que par les tribunaux.- Si certain l'envisage, la Ville de Montpellier ne peut interdire la vente des bombes de peintures, en vertu de la liberté du commerce.

La bataille des murs est gagnée
Cette action a été engagée il y a plus de 8 ansDepuis quelques années, la Ville de Montpellier consacre plus de 1,5 millions d'euros pour la lutte contre les tags.Plus de 75 000 interventions sur les murs en 2005, avec une concentration des tags sur Montpellier centreUn tag prend 20 secondes à réaliser et une demi-heure pour l'enlever. Ils sont parfois réalisés en plein jour !Des modes opératoires adaptés à la nature des supports et agréés par l'ABF.

La bataille des portes et devantures est en passe d'être gagnée !
L'intervention par les méthodes classiques est impossible, notamment l'hydrogommage, du fait des gâches électriques, et interphones.

Deux méthodes ont donc été engagées :
- la mise en place d'un protocole de traitement préventif garantissant un résultat optimal, qui repose sur l'adhésion des syndics et propriétaire. Il s'agit d'appliquer une résine empêchant le tagage.- le traitement systématique des tags par recouvrement afin de ne plus les voir. Cette méthode est engagée depuis juin 2005.

Traitement systématique
Le recensement est réalisé par les agents du service propreté, qui détermine ensuite avec la société Ciel Vert, du mode de traitement en fonction de l'état du support.

Un logiciel de suivi des interventions
- Pour pouvoir imputer les coûts engagés aux tagueurs qui sont interpellés- Utilisation de PDA pour saisir les informations- Pour chaque intervention, localisée par GPS, des photos avant et après intervention sont prises

La lutte contre les tags est l'affaire de tous
Pour éviter la prolifération des tags, il est important de porter plaintes systématiquement

Il faut que l'action soit globale : ne pas laisser de rideaux métalliques avec des tags.

Montpellier au quotidien : 0800 34 07 07

>> Retour aux actualités régionales